Brouillon oublié : MacOS, Windows, GNU/Linux ou la guerre des OS

Illustration manuscrit

Brouillons oubliés

Ce 5ème billet de la série « Brouillons oubliés » est l’un de mes plus anciens écrits. Je l’ai rédigé bien avant l’ouverture de ce blog en 2013 suite à la lecture d’un article comparant l’autonomie des appareils Apple à celle des appareils tournant sous Windows. Dans une certaine mesure, il est toujours d’actualités. Depuis longtemps, on oppose Windows à MacOS en prétendant que ce dernier est beaucoup plus performant. C’est sans doute vrai sur certains points, mais il est fallacieux d’affirmer cela sans apporter certaines précisions.

Lire la suite…

Récupérer la clé produit de Windows 10 en ligne de commande (PowerShell)

Cette semaine, j’ai remplacé le disque dur de l’ordinateur portable familial par ce SSD : Kingston SSD UV500 (SUV500/240G) SATA3 2.5″ Disque Seul. (lien affilié : j’y reviendrai dans un prochain billet).

Avant de procéder à l’installation de Windows 10 sur le SSD, il me fallait récupérer la clé produit du Windows 10 installé sur le HDD.

Grâce à mon moteur de recherche, Qwant dont je préfère personnellement la version « lite« , j’ai rapidement trouvé l’astuce qui m’a permis de réaliser cette opération. Comme vous le savez, les sites ne sont pas éternels et c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de garder une trace de la commande sur mon blog.

Par ailleurs, je vous encourage vivement à lancer cette ligne de commande et à noter la clé produit de votre Windows 10 car depuis Windows 8, les clés produits ne sont plus forcément affichées sur les appareils vu que les constructeurs considèrent qu’une partition de restauration est suffisante en cas de pépin. Or, si votre disque dur vient à rendre l’âme, vous vous retrouvez sans clé de produit ce qui, dans certains cas, pourra vite s’avérer problématique.

Mais trêve de papotage. Pour afficher votre clé de produit Windows 10, il vous suffit :

1. Exécuter PowerShell (ou cmd) en tant qu’administrateur :

Ouvrir PowerShell en tant qu'administrateur

Ouvrir PowerShell en tant qu’administrateur

 

2. Taper la ligne de commande qui va bien :

powershell "(Get-WmiObject -query 'select * from SoftwareLicensingService').OA3xOriginalProductKey"

 

Et le tour est joué. Normalement, votre clé produit devrait s’afficher. 🙂

 

N.B. : je ne sais pour quelle obscure raison, ça a fonctionné sur mes ordinateurs portables mais pas sur mon PC fixe du boulot. Si cette solution ne fonctionne pas chez vous, je vous invite donc à regarder les autres solutions proposées sur le site source dont vous trouverez le lien ci-dessous.

 

Source : https://www.malekal.com/recuperer-cle-produit-de-windows/

 

 

OneNote : LE bloc-notes numérique

Ah… OneNote, l’outil central de mon organisation quotidienne. Si, si, je vous en ai parlé à moult reprises. Dans mon billet De Windows 10 à Solus ? du 2 août dernier, j’allais jusqu’à conclure ainsi :

Et puis OneNote quoi ! Je ne connais, à ce jour, aucun équivalent à cet outil quasi parfait qui m’est aujourd’hui si indispensable. Je dirais même plus, c’est la pierre angulaire de mon organisation… Mon bujo numérique en somme. J’ai tellement à en dire que je pourrais y consacrer un billet, c’est vous dire.

 

Mine de rien, après l’écriture de cette dernière phrase, j’ai initié un brouillon qui a finalement abouti à ce billet. Je vous propose donc aujourd’hui de vous présenter non pas l’outil en tant que tel, mais l’usage que j’en ai ou, plus simplement : comment je m’organise avec OneNote. 🙂

J’ai découvert cette application il y a quelques années lors de mon passage d’Ubuntu à Windows 7. Très vite, il est devenu la pierre angulaire de mon organisation personnelle et professionnelle. Comme écrit ci-dessus, j’aime à l’appeler exagérément mon Bujo numérique.

Commençons par le commencement. OneNote, ça ressemble à ça :

OneNote

OneNote, plus qu’un bloc-notes

 

OneNote est un outil de prise de notes puissant aux multiples fonctionnalités. Vous pouvez entre autres :

  • Créer des notes et les organiser par bloc-notes, sections et page
  • Insérer des tableaux, fichiers, images, vidéos, liens, sons, etc.
  • Dessiner au stylets ou à la souris
  • Écrire des notes au stylet : l’écriture manuscrite est totalement supportée
  • Personnaliser l’affichage de votre bloc notes en y ajoutant une réglure, en changeant la couleur de vos pages, etc.

 

Lire la suite…

Brouillon oublié : La valse des OS

Illustration manuscrit

Brouillons oubliés

Si vous me lisez régulièrement, vous avez dû voir passer des titres tels que « De Windows à Linux » ou « De Linux à Windows » à quelques reprises. C’est un fait, j’ai toujours aimé passer d’un OS à un autre. 🙂 Il y a quelques semaines, j’ai même explosé ma partition de démarrage.

Si fut un temps Linux était plutôt orienté « utilisateurs avancés », Windows « grand public » et MacOS « graphistes et com' », aujourd’hui ils jouent tous trois dans la même cour : celle du grand public. En effet, installer et utiliser Linux n’a jamais été aussi simple (même si l’UEFI peut parfois s’avérer casse-bonbons), Windows n’a jamais été aussi stable et performant (non, ce n’est pas un troll… chez moi il tourne vraiment comme une horloge) et posséder des produits Apple pour utiliser MacOS a toujours été aussi onéreux (oui, là c’est bien un troll). 😉

Pour ce 3ème billet de la série des brouillons oubliés, je vous propose de découvrir un écrit initié fin juin 2014 où j’évoquais la valse des OS sur mes ordinateurs ces dernières années. Spoiler : De Windows à Linux à Windows. 😛

 

Lire la suite…

Windows 10 : Réparer le boot UEFI en invite de commandes

Disque dur

 

Il y a quelques semaines, j’ai installé une pré-version d’Ubuntu 18.10 Cosmic Cuttlefish en dual-boot sur mon disque. N’ayant pas vraiment été emballé par cette nouvelle version, j’ai purement et simplement supprimé la partition contenant la distribution.

Mal m’en a pris car malheureusement, je n’ai pas anticipé la catastrophe : je me retrouve avec un GRUB complètement cassé.

Naturellement, mon premier réflexe a été de booter sur mon CD d’installation de Windows 10 pour lancer l’utilitaire de réparation du démarrage du système.

 

Lire la suite…

De Windows 10 à Solus ?

Bah dis donc, que de changements ces derniers temps ! Après De PluXml à WordPress et De Windows Mobile à Android, ne manquait plus que le changement d’OS sur mon poste de travail.

 

Solus Budgie Desktop

 

Pourquoi quitter Windows 10 ?

Pour faire simple : je commence à m’ennuyer un peu sur cet OS. Tout y tourne si parfaitement que je finis par ressentir une certaine lassitude. J’ai donc simplement envie de voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Les distributions GNU/Linux, je connais et suis à l’aise avec, donc pourquoi pas ?

 

Lire la suite…

Windows 10 Mobile : Mes apps (3ème édition)

Vous le savez sans doute, Microsoft a décidé de couper court à l’aventure Windows 10 Mobile. Cependant, je fais parti des rares heureux utilisateurs de cet excellent OS mobile.

Le 25 février 2015, je rédigeais mon premier billet dédié aux apps installées sur mon premier Windows Phone : l’excellent Nokia Lumia 925 sous Windows Phone 8.1. Le 27 septembre 2016, je réitérais l’exercice suite à l’acquisition d’un Microsoft Lumia 650 propulsé par Windows 10 Mobile.

Aujourd’hui, je vous propose un 3ème et sans doute dernier billet de cette série concernant les apps installées sur mon Microsoft Lumia 650. Pourquoi dernier ? Malheureusement, mon prochain smartphone ne sera plus un Windows Phone puisque Windows 10 Mobile n’est plus et qu’aucun Windows Phone n’a été commercialisé depuis un certain temps.

Pour les quelques curieux qui poursuivront la lecture, voici le sommaire :

  1. Apps conservées
  2. Apps ajoutées
  3. Apps remplacées
  4. Apps supprimées

 

Microsoft Store Logo

 

Lire la suite…

Visual Studio Code : debugger / déboguer une extension ?

Visual Studio Code Logo

Il y a peu de temps, j’ai mis à jour mon stack de programmation : Wampserver / Node / php-cs-fixer / etc.

Malheureusement, cela ne fut pas sans conséquence : je me suis rapidement rendu compte qu’une extension ne fonctionnait plus correctement dans Visual Studio Code : php cs fixer. J’avais pourtant fait attention à bien remettre en place tous les fichiers de config de php cs fixer lors de ma mise à jour.

J’ai mis quelques heures à trouver la cause du problème donc je vous partage ici une méthode pour déboguer une extension.

 

Lire la suite…

En Vrac : Windows 10 Mobile, GNU/Linux, Blockchain et commentaires

Windows 10 Logo

Windows Mobile et cartes SD

Ce premier sujet ne va pas intéresser grand monde vu que Windows Mobile est en fin de vie. À vrai dire, j’avais écrit ce premier sujet il y a déjà quelques semaines. Je le publie tout de même au cas où certains irréductibles utilisateurs de Windows 10 Mobile passeraient par là. 😛

J’avais quelques soucis avec l’appli Facebook et Messenger depuis quelques temps. La seule modification apportée à mon Lumia : l’ajout d’une carte SD. J’ai enlevé la carte SD et tout roule à nouveau. Moralité : Windows 10 Mobile + Facebook + carte SD = crash !

Je l’ai déjà exprimé dans un billet précédent mais je suis vraiment déçu de la politique de Microsoft quant à Windows 10 Mobile. À long terme, je pense que les Lumia auraient eu une chance sur ce marché si concurrentiel. Mais bon, avec les remises à zéro entre chaque version (Windows 7.5, Windows 8 et Windows 10), il ne fallait pas s’attendre à autre chose qu’à une désaffection des développeurs. Les quelques éditeurs ayant joué le jeu doivent être bien déçus. Bref, nous vivons dans un monde ou le court terme a pris le pas sur le long terme et c’est bien dommage. Je continuerai à utiliser mon Lumia 650 tant qu’il sera fonctionnel et se posera ensuite la question du changement de crémerie.

 

Solus OS Logo

Solus OS et Ubuntu : on y est presque 🙂

Je continue toujours à chercher la distribution qui me permettra de revenir à GNU/Linux. Ces dernières semaines, j’ai testé Solus OS « en dur » au boulot mais je n’ai pas été convaincu. Budgie est vraiment sympa, mais je trouve que le rendu de l’interface manque de finesse. Tout est trop gros à mon goût. J’adorerais que tout soit aussi fin et lisse que sous Windows 10 ou MacOS. Cependant, j’attends avec impatience la prochaine version de Budgie Desktop qui devrait passer à Qt. Pour le moment, je continue à suivre les évolutions de Solus en VM car ça reste une excellente distribution en devenir.

J’ai également testé Ubuntu 17.10 pendant une journée et le bilan est le même. Bien que plutôt surpris par cette nouvelle mouture de la plus connue des distributions, je trouve que les angles restent encore à arrondir. Malgré l’apport appréciable de certaines extensions qui me paraissent indispensables comme Arc-Menu et Dash-to-Panel, il y a encore du chemin à faire. Même constat que pour Budgie : ça manque de finesse. Je vais attendre quelques semaines avant de retester mais quoiqu’il en soit, je surveille cette distro de près.

 

BlockChain : kézaco ?

Bon, sur ce coup-là, je vais faire mon gros fainéant. ^^ J’avais commencé la rédaction d’un long billet expliquant le fonctionnement de la blockchain et des cryptomonnaies mais je suis tombé sur un blog qui explique très bien la chose. Je me contente donc de marquer la page ici : https://yeuxdelibad.net/Journal/2017/10/les-cryptomonnaies-expliquees-a-ma-fille.html. Si vous ne comprenez rien à rien à ces technologies hype du moment, ça devrait vous aider… en tout cas, moi ça m’a vraiment aidé à appréhender le sujet. Merci à son auteur. 😉

 

Modération des commentaires

Vous l’avez peut-être constaté mais les commentaires sont à nouveau modérés a priori. En effet, je suis à nouveau la cible de spammeurs. Du coup, j’ai une cinquantaine de commentaires spams quotidiens. Pour éviter de polluer les commentaires utiles, je n’ai donc pas d’autre choix. J’espère que ces attaques ne dureront pas dans le temps…

Les majuscules accentuées sous Windows

L’accès aux majuscules accentuées sous Windows est une calamité. Beaucoup tapent des combinaisons de touches imbuvables quand la majorité se contente tout simplement de s’en passer.

 

Clavier Qwerty Zoom

 

Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi Microsoft n’a jamais adopté par défaut la disposition clavier qu’utilise GNU/Linux. En effet, quelque soit la distribution, pour accéder à une majuscule accentuée, il suffit d’enfoncer la touche Verr Maj puis de taper la minuscule que l’on souhaite accentuer.

Par exemple, si vous saisissez Verr Maj + é vous obtenez É. Par contre, si vous tapez Maj + é, vous obtiendrez bien 2. Pratique non ?

Heureusement, un site partage généreusement la disposition clavier qui reproduit le comportement énoncé ci-dessus : http://soft.translator.free.fr/clavier_fr_esp_maj.htm

Tout est sur le site donc je ne détaillerai pas plus. Pour information, je l’utilise depuis Windows 7 et n’ai jamais relevé le moindre problème. Il est compatible quelque soit votre version de Windows.

Bonus, vous aurez même accès à certains caractères indisponibles sur les claviers azerty tel que ñ. 🙂

Sinon, vous pouvez toujours essayer de passer au bépo. 😉

 

PS : Pour info, vous pouvez passer d’une disposition clavier à un autre en tapant touche super + barre espace.