Git : Initialisation et premier commit

Avant-propos

J'ai initié la rédaction de ce billet le 11 juin 2014 ! Le 18 décembre 2014, j'annonçais d'ailleurs sa publication à venir. Depuis quatre années, il traîne donc lamentablement dans mes brouillons. À plusieurs reprises, j'ai tenté de le finaliser mais, de l'eau ayant coulé sous les ponts, je me posais des questions sur la pertinence d'un tel billet "outdated". Vu qu'il était en grande partie écrit et même s'il pourra paraître trop simpliste, j'ai tout de même décidé de le publier. Il s'agit plus d'un billet de présentation des bases de git que d'un tuto à suivre au pied de la lettre mais peut-être que ces quelques lignes vous permettront de mettre le pied à l'étrier. Bien entendu, si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en commentaire ou via le formulaire de contact.

 

Prérequis

Bien entendu, je pars du principe votre stack de développement est en place et que git et ssh sont opérationnels.

 

Grille de lecture

  • sur fond bleu, le code à taper dans votre invite de commande local
  • sur fond vert, le code à taper dans l'invite de commande sur le serveur distant
Serveur local Serveur distant

Lire la suite de Git : Initialisation et premier commit

MySQL Workbench : lenteur de la première requête

Depuis quelques jours, j'étais confronté à un problème de lenteur de MySQL Workbench lors de l'exécution de la première requête après l'ouverture du logiciel. Comme on dit : ça ramait ! Une fois cette première requête exécutée, le logiciel fonctionnait à nouveau "parfaitement".

Bref, ça me "gavait" profondément de devoir attendre de nombreuses secondes que cette première requête s'exécute. Après quelques recherches, j'ai enfin réussi à résoudre ce petit problème et la solution est, pour le moins, d'une simplicité enfantine.

Pour résumer, MySQL Workbench construit un historique au fur et à mesure de votre utilisation. Ainsi, toutes les requêtes saisies sont enregistrées dans un fichier. Lorsqu'on lance une première requête après démarrage du logiciel, ce dernier parcours le fichier contenant l'historique. D'où la lenteur.

Vous l'aurez compris en lisant ces quelques lignes, il suffit donc de supprimer l'historique pour retrouver un fonctionnement "normal" de l'outil dès la première requête. Pour ce faire, rien de plus simple :

  • ouvrez MySQL Workbench
  • connectez vous à une base de données
  • dans le panneau du bas "Output", sélectionnez "History Output"

MySQL Workbench afficher historique

  • faites un clic droit dans les panneaux des dates et cliquez sur "Delete All Logs"

MySQL Workbench suppression de l'historique

 

Et le tour est joué. ^^ Plus de lenteur sur la première requête au démarrage.

 

Source : https://stackoverflow.com/questions/1786870/mysql-slow-on-first-query-then-fast-for-related-queries/49306659#49306659

Windows 10 Mobile : Mes apps (3ème édition)

Vous le savez sans doute, Microsoft a décidé de couper court à l'aventure Windows 10 Mobile. Cependant, je fais parti des rares heureux utilisateurs de cet excellent OS mobile.

Le 25 février 2015, je rédigeais mon premier billet dédié aux apps installées sur mon premier Windows Phone : l'excellent Nokia Lumia 925 sous Windows Phone 8.1. Le 27 septembre 2016, je réitérais l'exercice suite à l'acquisition d'un Microsoft Lumia 650 propulsé par Windows 10 Mobile.

Aujourd'hui, je vous propose un 3ème et sans doute dernier billet de cette série concernant les apps installées sur mon Microsoft Lumia 650. Pourquoi dernier ? Malheureusement, mon prochain smartphone ne sera plus un Windows Phone puisque Windows 10 Mobile n'est plus et qu'aucun Windows Phone n'a été commercialisé depuis un certain temps.

Pour les quelques curieux qui poursuivront la lecture, voici le sommaire :

  1. Apps conservées
  2. Apps ajoutées
  3. Apps remplacées
  4. Apps supprimées

 

Logo Microsoft Store

 

Lire la suite de Windows 10 Mobile : Mes apps (3ème édition)

Visual Studio Code : configurer PHP-CS-Fixer

Logo Visual Studio Code

Il y a peu, j'ai réinstallé mon poste de travail. Gros boulet que je suis, j'ai oublié de conserver une copie des fichiers de configuration de l'extension php cs fixer de Visual Studio Code. Je profite donc de refaire la configuration pour rédiger ce petit billet qui me servira de mémo à l'avenir. Et qui sait, peut-être que ces quelques lignes pourront être utiles à certains d'entre vous. :P

 

PHP CS Fixer ?

PHP CS Fixer (PHP Coding Standards Fixer) vous permet de formater votre code automatiquement selon les standards de programmation (PSR-1, PSR-2, etc.) voire d'appliquer des directives spécifiques à vos développements.

 

Installation de l'extension

Ajouter l'extension php cs fixer de junstyle à Visual Studio Code.

 

Téléchargement de php-cs-fixer-v2.phar

Pour que cette extension fonctionne, il faut "installer" Php CS Fixer. Pour ce faire, télécharger le fichier php-cs-fixer-v2.phar sur gitHub : https://github.com/FriendsOfPHP/PHP-CS-Fixer#installation

Placez ce fichier dans votre répertoire php. Pour ma part, mon répertoire se trouve à la racine : c:/php/

 

Le fichier de configuration

Il faut maintenant créer un fichier explicitant vos règles de formatage des fichiers. Personnellement, je l'ai nommé vscode.php_cs et configuré comme suit :

return PhpCsFixer\Config::create() ->setRules([
    '@PSR2' => true,
    'array_syntax' => ['syntax' => 'short'],
    'combine_consecutive_unsets' => true,
    'method_separation' => true,
    'no_multiline_whitespace_before_semicolons' => true,
    'single_quote' => true,
    'binary_operator_spaces' => [
        'align_double_arrow' => true,
        'align_equals' => false
    ],
    'blank_line_after_opening_tag' => true,
    'blank_line_before_return' => true,
    'braces' => [
        'allow_single_line_closure' => true
    ],
    'concat_space' => ['spacing' => 'one'],
    'declare_equal_normalize' => true,
    'function_typehint_space' => true,
    'hash_to_slash_comment' => true,
    'include' => true,
    'lowercase_cast' => true,
    'no_extra_consecutive_blank_lines' => [
        'curly_brace_block',
        'extra',
        'parenthesis_brace_block',
        'square_brace_block',
        'throw',
        'use',
    ],
    'no_multiline_whitespace_around_double_arrow' => true,
    'nospaces_around_offset' => true,
    'no_whitespace_before_comma_in_array' => true,
    'no_whitespace_in_blank_line' => true,
    'object_operator_without_whitespace' => true,
    'single_blank_line_before_namespace' => true,
    'ternary_operator_spaces' => true,
    'trim_array_spaces' => true,
    'unary_operator_spaces' => true,
    'whitespace_after_comma_in_array' => true,
])
->setLineEnding("\r\n")
->setUsingCache(false);

Je ne vous détaille pas les règles car elles sont relativement explicites. :) Vous trouverez leurs détails ici : https://github.com/FriendsOfPHP/PHP-CS-Fixer

Personnellement, j'ai placé ce fichier dans le répertoire de php : c:/php/

 

Configuration de Visual Studio Code

Enfin, indiquez les chemins (path) de vos deux fichiers php-cs-fixer-v2.phar et vscode.php_cs dans les paramètres de Visual Studio Code :

"php-cs-fixer.executablePath": "C:\\php\\php-cs-fixer-v2.phar",
"php-cs-fixer.config": "C:\\php\\vscode.php_cs",

Pour formater votre code, il vous suffit maintenant de presser les touches Alt + Maj + F (raccourcis par défaut sous Windows).

 

Et le tour est joué ! ^^

Solus et Lenovo IdeaPad Yoga 13 : driver wifi RTL8723AU

Logo Solus Project

Aujourd'hui, j'ai installé la distribution Solus sur mon ordinateur portable : Lenovo IdeaPad Yoga 13. Je lorgne sur cette distribution depuis quelques temps et j'ai donc décidé de sauter le pas en l'installant en dual-boot.

Au premier démarrage, je me suis rendu compte que ma carte wifi Realtek RTL8723AU n'était pas reconnue par le système, ce qui, vous en conviendrez, est relativement gênant pour un usage nomade.

Bref, il m'a donc fallu installer le driver de la carte Wifi à la main.

Je vous partage ici la méthode pour en garder une trace... au cas où. ^^

 

Prérequis

Avant tout chose, ouvrez votre Terminal.

Il faut tout d'abord installer les paquets nécessaires à l'opération :

sudo eopkg it -c system.devel
sudo eopkg it linux-current-headers git

 

Téléchargement des sources

Dans votre répertoire /home/votre-username/, clonez le dépôt suivant :

git clone https://github.com/lwfinger/rtl8723au.git

 

C'est parti

Enfin, lancez les commandes suivantes (l'une après l'autre bien entendu) :

cd rtl8723au
make
sudo make install
sudo modprobe 8723au

 

N.B. : Lors de la compilation, la commande make m'a renvoyé 2 ou 3 Warning. Dans mon cas, cela n'a pas eu d'incidence sur le déroulement de l'opération.

 

Et le tour est joué :)

 

Sources : https://github.com/lwfinger/rtl8723au