Retour d’expérience : Huawei Matebook 14 2020 AMD

Après le Microsoft Surface Laptop 3, je vous propose aujourd’hui un petit retour d’expérience du Huawei Matebook 14 2020 AMD. J’ai opté pour l’édition AMD car… bah c’est la seule qui état encore disponible. 😛 Il s’agit donc de la config à base de Ryzen 7 4800H, 16 Go de Ram et 512 Go SSD.

Huawei Matebook 14 2020 AMD R7

Pour plus de tranquillité, j’ai passé la commande sur Amazon car quoiqu’on puisse reprocher à cette boutique, il y a bien un domaine où ils excellent : le service client et le retour des commandes.

Bref, j’ai commandé le laptop le 2 avril et l’ai réceptionné 2 jours plus tard. Au moment où j’écris ces lignes, cela fait donc 1 semaine que je travaille avec. Dans l’absolu, je dois avouer que j’en suis plutôt satisfait. 🙂 Si le Matebook 14 est indéniablement un bon ultraportable, n’en demeure quelques détails qui viennent un peu ternir le bilan.

Mais commençons par les points positifs. Il coche quasiment toutes les cases :

  1. Le silence : Globalement, le Matebook 14 est relativement silencieux et ce, malgré que les ventilateurs tournent pourtant assez régulièrement voire constamment pendant la charge. Heureusement, le bruit des ventilateurs est assez étouffé pour ne pas être dérageant. Sur le Microsoft Surface Laptop 3, les ventilateurs tournaient beaucoup moins souvent mais quand c’était le cas, ils étaient beaucoup plus bruyant que sur le Matebook. Autre bon point, pas de « coil whine«  à l’horizon (sauf si vous collez littéralement votre oreille au clavier mais bon, ce n’est pas le but me semble-t-il).
  2. Le clavier : En toute honnêteté, si le clavier du Matebook est tout à fait acceptable, il n’est pas au niveau de Logitech MX Keys et est globalement de moins bonne qualité que celui du Surface Laptop 3. Au début, je l’ai même trouvé assez mauvais mais après quelques jours, je me suis enfin habituer à la faible course des touches. Et bizarrement, je le trouve maintenant plutôt agréable à l’usage, d’autant plus qu’il est étonnamment silencieux à la frappe. Par contre, je ne me prononcerai pas quant à sa fiabilité. Après une semaine d’utilisation, la touche Ctrl de gauche « grince » légèrement. Pas très rassurant pour la longévité du laptop, vous en conviendrez. 🙁 Enfin, il me faut aborder le sujet du rétroéclairage du clavier : si faible que ça le rend pratiquement inutile. Personnellement, je n’en ai pas spécialement l’usage donc ça ne me gène pas plus que ça.
  3. L’écran : en un mot : MAGNIFIQUE. Suite aux lectures de différents tests sur des sites spécialisés, j’avais tout de même une appréhension quant à l’effet miroir de l’écran car, il faut bien l’avouer, ce dernier est très brillant. Pour le moment, je dois avouer que je n’ai pas trop été dérangé par cet aspect là. L’écran est effectivement très brillant mais vu que je bosse uniquement en intérieur, je ne suis pas trop concerné par ses problèmes de reflets. Par contre, la charnière me semble quelque peu lâche. L’écran manque cruellement de rigidité et la moindre vibration fait bouger l’écran. D’ailleurs, si vous transportez le Matebook fermé à bras, tenez-le fermement car il a tendance à bailler. Sans être rédhibitoire, c’est là aussi un sujet d’inquiétude pour la longévité du produit.
  4. L’habillage métal : S’il semble moins premium que l’habillage du Surface Laptop 3, il semble plus robuste. Le Surface Laptop 3 était si esthétiquement parfait que j’avais « presque » peur de l’utiliser par crainte de le rayer. Avec le Matebook, je suis tranquille car bizarrement il paraît moins fragile. Espérons que ce ne soit pas qu’une impression. 😛

Comme vous pouvez le constater, le bilan est plutôt mitigé. J’ai choisi ce laptop car mise à part Microsoft et Acer, je ne connais pas de fabricant proposant des écrans au format 3:2. Or l’essayer, c’est l’adopter ! En tout cas, pour une machine dédiée à la programmation et à la bureautique, je n’ai pas trouvé mieux. Si vous cherchez un laptop pour regarder des vidéos, il vaudra effectivement mieux s’orienter vers du 16:9.

Bref, récapitulons :

Points positifs :

  • Le silence : que ce soit au niveau de la ventilation ou du clavier, le Matebook bénéficie d’émission sonore très réduite.
  • L’écran 3:2 est magnifique. Si vous ne travaillez pas en extérieur, il est vraiment top.
  • Le châssis tout de métal revêtu qui en plus d’être esthétique semble robuste.
  • Le prix ! À 999 € sur Amazon, c’est un excellent rapport qualité / prix.
  • L’autonomie : j’ai lu dans plusieurs articles que l’autonomie était décevante sur la version AMD du Matebook. J’avoue que pour ma part, elle est suffisante. Je ne saurais vous dire combien de temps j’ai tenu sur batterie, mais cela m’a semblé tout à fait acceptable.
  • La configuration : Ryzen 7, 16 Go de Ram, 512 SSD : de quoi être tranquille pendant quelques années (si la fiabilité est au rendez-vous)

Points négatifs :

  • Touche Ctrl du clavier qui grince : quid de la longévité du clavier.
  • Charnière de l’écran trop « lâche » : attention lors de la manipulation du Matebook.
  • Châssis pas du tout équilibré ! Contrairement au Surface Laptop 3, le poids du Matebook n’est pas du tout réparti correctement. Impossible de l’ouvrir à une main par exemple. Si au quotidien ce n’est pas gênant, c’est tout de même dommage sur une machine semblant aussi bien « finie ».
  • Ventilateurs, bien que silencieux, tournent très très (trop ?) souvent.

Pour conclure, si je suis plutôt satisfait du Huawei Matebook 14 AMD, j’ai tout de même quelques doutes quant à sa fiabilité. Honnêtement, je m’interroge sur la longévité du Matebook. Pour le moment, j’ai du mal à être confiant. La marque Huawei étant relativement « jeune » dans l’assemblage de machine, difficile d’avoir du recul. Bref, il me reste une semaine pour décider si je le garde ou non et pour le moment, j’hésite !

Laisser un commentaire