Retour d’expérience : Microsoft Surface Laptop 3

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez sans doute que je suis l’heureux utilisateur d’un Lenovo Yoga 13 premier du nom, série 2191. Enfin, ça c’était avant. Malheureusement, la « bête » a fini par me lâcher au bout de 7 ans. Bien sûr, je pourrais encore m’acharner à la maintenir en vie en achetant une nouvelle batterie et un nouveau chargeur. Mais il faut savoir dire non à l’acharnement thérapeutique : son processeur i3 était devenu bien trop « léger » pour les applications d’aujourd’hui, et ce, malgré un upgrade à 8Go de Ram.

Télétravail
Photo by Vlad Bagacian on Unsplash

Bref, je suis désormais en quête d’un remplaçant. Voici donc ce que j’attends de mon prochain compagnon de route numérique :

  1. Le silence : je hais le bruit de ventilateur omniprésent en fond sonore. Sur mon Yoga, j’avais d’ailleurs recours à l’excellent outil NoteBook FanControl.
  2. Le clavier : je déteste les claviers en plastique bas de gamme. J’étais fan du clavier de mon Yoga et je suis encore plus fan de mon clavier MX Keys de Logitech. Je souhaite donc un clavier d’une qualité au moins comparable à ces deux modèles.
  3. L’écran : l’écran de mon Yoga était presque parfait. Presque, car non Full HD. Bien que relativement brillant, j’ai toujours beaucoup apprécié son rendu et il faut avouer que je n’ai quasiment jamais été gêné par sa réflexion (je travaille rarement voire jamais en extérieur). Tactile ? Ça m’est égal. Je n’aime pas trop poser les doigts sur mes écrans car je déteste les traces de doigts.
  4. L’habillage métal: même s’il existe de très beau plastique, je suis assez fan des habillages magnésium, aluminium ou autre métal. Bon, j’avoue que sur ce point-là, je suis prêt à faire des concessions.
  5. La configuration : i5 10ème génération ; 8 Go de Ram minimum, 16 Go si possible ; 256 Go SSD minimum, 512 Go SSD si possible.
  6. Enfin, le nerf de la guerre : le budget. Entre 800 € et 1000 € max.

Voilà, le décor est planté ! Après moultes recherches, quelques laptops se sont imposés à moi :

  1. Microsoft Surface Laptop 3 13,5″ – i5 / 8Go / 256 Go SSD : Magnifique mais config minimale.
  2. Lenovo Yoga Slim 7 14″ – i5 / 8Go / 256 Go SSD : Ma marque de confiance mais clavier pas top pour le coup (je l’ai testé en magasin).
  3. Huawei Matebook 14 – i7 / 16 Go / 512 Go SSD : Bonne config mais je ne saurais dire pourquoi, je suis assez sceptique.
  4. Dell Inspiron 14 7000 – i7 / 16 Go / 512 Go SSD : J’aime bien mon Dell du boulot mais niveau finition, c’est pas jojo.

Si le Microsoft Surface Laptop 3 n’est pas le plus musclé niveau configuration, il est sans conteste le plus esthétique. Bon, si vous avez lu le titre, vous l’aurez compris : il y a deux semaines, j’ai craqué et l’ai commandé sur le Microsoft Store ! Il était en promotion, je l’ai donc eu à 1086 €. Un peu plus cher que ce que j’avais prévu mais bon, je ne vais pas chipoter pour 86 €. Quelques jours plus tard, je recevais donc cette magnifique machine, tout de métal noir revêtue.

Que dire, ce fut le coup de cœur immédiat. Que ce soit son écran, son clavier, sa texture métallique, sa fluidité, toutes les cases étaient cochées !

Mais… Oui, parce qu’il y a un « mais », et pas des moindres.

Après quelques jours d’utilisation, j’ai dû me rendre à l’évidence, mon nouveau laptop n’était pas si merveilleux que cela. Un détail aussi infime qu’intolérable aura eu raison de ma patience et m’aura poussé à le retourner aussi vite que je l’avais acheté ! Merci au 14 jours de délai de rétractation.

En effet, ce laptop souffre malheureusement d’un problème assez récurrent sur les ultraportables d’aujourd’hui : le « coil whine« . Vous ne voyez pas ce que c’est ? Il s’agit d’un grésillement des composants électriques (bobines). Si ce grésillement n’a aucun impact sur la machine et sa durée de vie (d’après les constructeurs), il aura malheureusement eu un impact sur mes nerfs. Impossible de travailler avec ce grésillement de fond perpétuel. Car oui, il grésillait constamment au coin supérieur droit du clavier, au niveau de la touche F12. Cela semblera peut-être dérisoire pour certain, mais malheureusement pour moi, je suis très sensible à ces sons. Je me focalise dessus sans le vouloir et ça me rend dingue.

Bref, une belle déception car hormis ce détail, je dois bien avouer que ce Microsoft Surface Laptop 3 me seyait totalement.

J’en entend déjà me dire : « Mais pourquoi ne l’as-tu pas simplement échangé ? ». À ceux-là, je répondrais : « Figurez-vous que c’était mon intention première ! ». J’étais presque tenté de casser ma tirelire pour me procurer sa somptueuse version 15″. Malheureusement (que de « malheureusement » dans ce billet), un tour sur les fils de discussions de Microsoft m’aura totalement convaincu de l’illusoire possibilité de recevoir un appareil non touché par cette malédiction stridente : https://answers.microsoft.com/en-us/surface/forum/surflaptop3-surfupdate/surface-laptop-3-faint-buzzing-sound/d800b696-ff7c-4cf0-a2db-99c2c2082144?page=1

Si vous cliquez sur ce lien, vous découvrirez pas moins de 30 pages (au moment où je rédige ce billet) de possesseurs de ce laptop se plaignant de ce problème, et ce, quelque soit le modèle (AMD, Intel, 13″, 15″, etc.). Il ne s’agit donc pas là d’un problème isolé, mais d’un défaut commun à la majorité des machines. Quelle déception !

Cependant, si vous n’êtes pas sensible au « coil whine » et que vous avez le budget qui va bien, je ne peux que vous recommander cet appareil. Si je reprends mes 5 points ci-dessus :

  1. Inaudible, à tel point qu’on pourrait presque le penser fanless. Bon, lorsque j’ai lancé mes applications de développement, le ventilateur s’est fait un peu entendre mais si peu !
  2. Le clavier est tout à fait satisfaisant. Il n’est pas aussi confortable que mon Logitech MX Keys mais il est plus agréable que celui du Yoga qui, comme énoncé plus haut, était pourtant déjà très bon.
  3. L’écran, déroutant au premier abord car au format 3:2 au lieu de l’habituel 16:9 ou 16:10 est magnifique. Il bénéficie d’une excellente et originale résolution : 2256 x 1504. C’est presque dommage de ne pas trouver plus de constructeur proposant ce format pourtant bien plus pratique.
  4. L’habillage métal est tout simplement MAGNIFIQUE. Je le répète, la version noire est tout simplement somptueuse.
  5. La configuration n’était pas fofolle mais en presque une semaine d’utilisation, je n’ai pas ressenti le moindre ralentissement. Suite à ce premier « test », j’ai d’ailleurs pris la décision de ne cibler que les laptops embarquant 16Go car souvent la mémoire est soudée sur les ultraportable donc d’un point de vue évolutivité, on repassera.
  6. Enfin, d’un point de vue budget, le Microsoft Surface Laptop 3 n’est clairement pas donné, c’est indéniable. Si je n’avais pas rencontré ce problème de « coil whine », j’aurais même été tenté de dire qu’il les valait. Mais à plus de 1000 € la machine en promotion, ce désagrément est clairement rédhibitoire.

Ne me reste plus qu’à choisir entre le Lenovo, le Huawei et le Dell. À vrai dire, j’ai déjà fait mon choix. J’ai longuement hésité, ce qui m’aura d’ailleurs valu une belle sueur froide, mais vous en saurez plus au prochain épisode de cette fabuleuse aventure.

Laisser un commentaire