Réflexion autour du blogging

Comme je le disais dans mon édito du 10 février dernier, je suis relativement frustré par ma façon actuelle de bloguer. Paradoxalement, ce n’est pas le manque d’inspiration qui me pèse, mais le manque de temps… ou plutôt, le temps que je perds entre l’idée de billet, sa rédaction puis sa publication. Des idées de billets, j’en ai presque tous les jours. Malheureusement, lorsque j’arrive à me poser pour rédiger, souvent c’est le back-out ! La question est toujours la même : c’était quoi mon idée déjà ?

Du coup, je pense que je vais tenter une nouvelle approche dans les prochains temps. Je vais expérimenter les billets plus spontanés. Le principe est relativement simple : j’ai une idée de billet = je le rédige = je le publie dans la foulée. Moins de relecture, moins de questionnement, plus d’efficacité.

Pour tout vous dire, actuellement la rédaction d’un billet me prend 2 à 3 heures car je le retravaille plusieurs fois avant de les publier. Conséquence : souvent, mes brouillons traînent plusieurs jours voire plusieurs semaines avant d’être publiés. Un de mes billets est même resté à l’état de brouillon pendant 4 ans avant d’être publié, c’est vous dire. Il m’arrive même assez fréquemment de purement et simplement supprimer un brouillon avant publication car trop de temps étant passé, je ne les considère plus comme « spontané » voire outdated. Bref, il faut que je gagne en confiance et que je ressasse moins mes brouillons.

Je pense sincèrement qu’une telle méthodologie me permettrait d’arriver à des billets plus fluide et surtout, me permettrait de gagner du temps pour en rédiger plus. Le piège à éviter étant bien sûr de ne pas me mettre à publier des billets bâclés.

Bref, je vais tenter l’expérience et voir où cela me mène. Si vous avez des conseils à me donner pour arriver à « libérer » mon écriture, n’hésitez pas, je suis tout ouïe. 😛

À très bientôt,

Juan

Laisser un commentaire