Windows Server 2012 : mise à jour d’Apache, Php et des drivers SQL Server

Depuis peu, je découvre les joies (ironie inside) de la maintenance des outils Apache, Php et MySQL sur Windows Server 2012. Si sur Linux il suffit d’une petite ligne de commande pour maintenir ces services à jour, sur Windows, ce n’est pas la même histoire. Comme vous le constaterez par vous-même, ce n’est pas bien compliqué. Ce billet est donc plus un pense-bête qu’un How-To à proprement parler.

 

Windows Server 2012 logo

 

Attention, avant toute opération de mise à jour, il convient de jeter un petit coup d’œil aux ChangeLogs des différents outils pour vérifier que leurs mises à niveau ne vont pas « casser » vos sites web.

 

Lire la suite…

Windows 10 Courrier : configurer les ports des serveurs entrants et sortants

Si vous utilisez l’application Courrier de Windows 10, vous avez sans doute dû vous rendre compte que l’application ne propose pas de champs pour la saisie des numéros de ports pour les serveurs entrants et sortants.

Pour déclarer un port spécifique, c’est en fait très simple. Il vous suffit de l’indiquer après l’adresse du serveur. Par exemple, si vous utilisez le serveur SMTP de Gandi, renseignez l’adresse du serveur ainsi :

Configuration Windows 10 Courrier

 

Et voilà, le tour est joué !

Installer Antergos à côté de Windows 10 (Dual Boot… ou presque)

Le dernier tutoriel vidéo de Grafikart m’a donné envie de tester la distribution Antergos. Cette distribution Linux (GNU/Linux pour les puristes…) est une ArchLinux équipée d’un installateur graphique, Cnchi, ô combien pratique. En plus de Cnchi, Antergos permet de préinstaller directement certains composants logiciels (ex. Firefox, Chromium, LibreOffice, etc.). Pour avoir déjà réalisé des installations d’ArchLinux par le passé, je dois avouer que j’ai été conquis par Cnchi. C’est simple, pratique et efficace. Que demander de plus !

Il s’agit de ma première installation de l’ère post-BIOS d’une distribution. Finalement, cela a été beaucoup moins compliqué que je ne le pensais. Mais je ne peux qu’abonder dans le sens de la plupart des utilisateurs Linux : l’UEFI est vraiment une grosse daube.

Je ne vais pas vous détailler l’installation d’Antergos car finalement, il suffit de suivre Cnchi et le tour est joué. Par contre, installer une distrib à côté de Windows 10 demande quelques petits préparatifs.

 

Antergos logo

 

Lire la suite…

Ajoutez les drivers sqlsrv à Php7 en 5 étapes

Aujourd’hui, je vous propose un petit Mémo/Tuto simple, rapide et efficace : ajouter les drivers sqlsrv à Php7 64 bits en 5 étapes. Comme d’habitude, si vous souhaitez des compléments d’information, n’hésitez pas à me contacter. Vous êtes prêts ? C’est parti !

phpinfo pdo_sqlsrv

1. Téléchargez les .dll (archive zip) sur le Github officiel de l’équipe de développement Microsoft : https://github.com/Azure/msphpsql/releases

2. Extrayez l’archive et copiez les fichiers php_sqlsrv_7_ts.dll, php_pdo_sqlsrv_7_ts.dll et dans le répertoire /ext de php (C:/php/ext/).

3. Ouvrez le fichier php.ini et ajoutez les lignes suivantes à la suite de la liste des extensions :

extension=php_sqlsrv_7_ts.dll
extension=php_pdo_sqlsrv_7_ts.dll

 

4. Téléchargez et installez Microsoft® ODBC Driver 11 for SQL Server®

5. Redémarrez Apache

Et le tour est joué 🙂

Installation d’Apache et Php sur Windows

Aujourd’hui, je vous propose un petit mémo rapide sur l’installation d’un serveur Apache et de PHP sur Windows (dans mon cas, Windows Server 2012). Comme il s’agit d’un mémo pense-bête, vous n’y trouverez pas beaucoup d’explications. Cependant, si vous avez des questions, n’hésitez pas… les commentaires sont là pour ça. 🙂

 

Windows Server 2012 logo

 

N.B. : le mémo ne concerne que l’installation et la configuration de base. Je n’aborderai donc pas la question de la sécurisation.

Sommaire :

  1. Téléchargement et décompression des archives
  2. Édition des fichiers de configuration httpd.conf et php.ini
  3. Test de l’installation
  4. Automatisation du démarrage du service apache (httpd.exe)

 

Lire la suite…

Mise à niveau Windows 10 sur MPMAN MPW80

Il y a quelques jours, j’ai reçu une tablette MPMAN MPW80 :

MPMAN MPW80

Ses caractéristiques sont suffisantes pour du surf et un peu de bureautique :

  • Processeur Intel Quad Core cadencé à 1,33 Ghz
  • 1 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne
  • Ecran IPS 8 pouces
  • Lecteur de carte microSD
  • Microsoft Windows 8.1

 

La tablette est relativement jolie et son écran de 8 pouces est d’une qualité plus qu’acceptable.

Son point faible : sa mémoire interne. Si la jolie boite indique 16 Go de mémoire interne, il faudra vous contenter de seulement 9 Go car le reste est bouffé par la partition de restauration de Windows 8.1. Sur ces 9 Go réellement disponible, 5 sont alloués au système Windows 8.1.

Du coup, quand Windows Update m’a téléchargé l’ISO de Windows 10 sur la mémoire interne pour la mise à niveau, je me suis retrouvé avec seulement 2 Go de libre. Sur le moment, ça ne m’a pas affolé plus que ça. Mais manque de bol, lorsque j’ai lancé la mise à niveau, l’utilitaire de mise à niveau m’a gentiment informé que pour pouvoir réaliser l’opération, il lui fallait :

  • Solution 1 : 5 Go d’espace libre sur la mémoire interne –> Impossible sur cette tablette
  • Solution 2 : 16 Go d’espace libre sur un support amovible + 2,44 Go de libre sur la mémoire interne –> jouable

Je vous propose aujourd’hui un petit guide rapide et brut de décoffrage (sans captures d’écran) de la solution n°2.

Malheureusement, ce petit « How-to » ne sera pas très précis car n’ayant pas pris de notes durant l’opération de mise à niveau, je vous retranscris ici les étapes « de mémoire ». S’il vous fallait des précisions, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire contact ou via les commentaires.

 

Lire la suite…

Notepad2 installé avec TortoiseGit : enregistrer ses préférences

Comme vous le savez, Netbeans est mon IDE de prédilection. C’est un outil impressionnant de puissance mais force est de constater que lorsqu’on désire simplement consulter un fichier hors projets, il est un peu disproportionné.

Lorsque je désire modifier ou consulter rapidement un fichier (ex. php.ini), j’ai pris l’habitude d’utiliser Notepad2, « livré » avec TortoiseGit.

Notepad2 est un bloc-notes amélioré. Il n’est pas aussi complet que Notepad++ mais est beaucoup plus léger.

La première chose que je paramètre sur un éditeur, quel qu’il soit, c’est le thème. Je suis accroc aux thèmes dits « dark », Monokaï en particulier. Le petit hic lorsque comme moi on l’utilise depuis l’arborescence de TortoiseGit, c’est qu’il n’est pas possible d’enregistrer ses préférences. Du coup, à chaque démarrage de l’application, il faut recharger le thème. Et oui, lorsqu’on tente d’enregistrer ses préférences, on tombe donc inlassablement sur ce message d’erreur :

Notepad2 : erreur à l'enregistrement

 

En fait, il est très simple de contourner ce petit problème. Il suffit de se rendre dans le répertoire contenant les outils de TortoiseGit dont notepad2.exe (par défaut : C:\Program Files\TortoiseGit\bin) et d’y créer un nouveau fichier Notepad2.ini (attention, il faut respecter cette casse).

Une fois cela fait, vous pourrez allègrement configurer Notepad2 et enregistrer vos préférences :

Notepad2 : enregistrement réussi

 

Et le tour est joué ! ^^

php5.6 sur WampServer 2.5

Note du 16/06/2017 : Cette procédure fonctionne également avec php7.1.6 sur WampServer 3.0.6 ^^

 

Cette semaine, au boulot, nous sommes passés à php5.6.16 sur notre serveur de production. Pour développer efficacement, il m’a donc fallu upgrader mon environnement de développement.

Ça tombe bien, WampServer 2.5 (Wamp, pour les intimes) permet d’installer plusieurs versions de php côte à côte et de switcher de l’une à l’autre aisément. Il faut malgré tout respecter la procédure d’installation des nouvelles (ou anciennes) versions de php que l’on souhaite ajouter.

Je vous propose donc de découvrir comment installer php5.6.16 aux côtés de la version 5.5.12 fourni de base avec Wamp.

Si ce n’est déjà fait, téléchargez WampServer 2.5 (http://www.wampserver.com/) puis procédez à son installation.
Personnellement, j’installe toujours Wamp dans le dossier proposé par défaut : c:/wamp. Si vous n’avez pas fait ce choix, pensez à adapter le chemin tout au long du tuto.

 

Lire la suite…

SQL Server : Générer un hash MD5 en Transact-SQL identique au hash MD5 MySQL

Comme indiqué dans mon billet précédent, je travaille actuellement sur une migration de base de données de MySQL vers SQL Server. Ce billet est un mémo personnel (donc, un peu rédigé à la va-vite) mais qui sait… il pourrait vous être utile. ^^

SQL Server et MySQL ne retournent pas le même résultat lors d’un hash MD5 :

Différence entre hash MD5 SQL Server et MySQL
SQL Server MySQL
 HASHBYTES('MD5', 'Test')   MD5('Test') 
 0x0CBC6611F5540BD0809A388DC95A615B   0cbc6611f5540bd0809a388dc95a615b 

 

Comme vous pouvez le constater, les résultats ne sont pas tout à fait identiques. Si vous souhaitez obtenir un hash MD5 en Transact-SQL rigoureusement identique à un hash MySQL, la commande à saisir est :

CONVERT(NVARCHAR(32),HASHBYTES('MD5', cast('Test' as varchar)),2)

 

Pour les versions antérieures à SQL Server 2008, la fonction CONVERT() est inopérante. Préférez :

SUBSTRING(sys.fn_sqlvarbasetostr(HASHBYTES('MD5',cast('Test' as varchar))),3,32)

 

Et le tour est joué ^^

PS : j’avoue ne pas avoir le temps de détailler la commande. Si vous souhaitez de plus amples explications, n’hésitez pas à me contacter. 🙂