Bye bye SolydX. Bonjour Archlinux.

Jusqu’à présent, mon netbook (Acer Aspire One) tournait sous SolydX. Un peu lassé de cette distribution, j’ai eu envie de changer d’air.

On choisit une distribution avant tout selon ses besoins, et les miens sont très simples, pour ne pas dire basiques. Il me faut :

  • un navigateur Web
  • un client mail
  • Git
  • un éditeur de texte
  • une suite bureautique
  • un terminal

Bien entendu, comme la distribution est destinée à mon netbook vieillissant, il faut qu’elle soit la plus légère possible. Exit donc les environnements de bureau lourds tels que Gnome, Kde, Unity, Pantheon, etc. Dernier paramètre important, j’ai envie d’une distribution ludique : je veux apprendre en « m’amusant ». Le choix d’Archlinux + Xfce s’est donc assez vite imposé de lui-même.

 

C’est marrant les associations d’idées. Pour moi, le seul fait d’évoquer Archlinux me fait penser à Frédéric Bezies. ^^
Je lis son blog depuis de nombreuses années et je vois passer son Guide d’installation d’Archlinux assez régulièrement. J’ai donc décidé de le tester par la même occasion.
Je n’ai pas été déçu ! J’avais réalisé une installation d’Archlinux voilà des années et, même si j’y étais parvenu difficilement, cela avait été au prix de nombreuses heures passées sur le wiki en ligne. Pour cette installation, je me suis contenté de suivre le guide de Frédéric. Et force est de constater qu’il est très bien foutu puisque j’écris ces lignes depuis mon install toute fraîche !

Une fois mon Arch installé(e ?), j’ai ajouté les logiciels qui me sont essentiels :

  • Midori pour la navigation Web
  • Claws-email pour les emails
  • Git
  • Libreoffice (still) pour la bureautique
  • Tilda pour la saisie en ligne de commandes

Pour le reste, je me contente des outils intégrés à Xfce.

Je dois avouer que je suis surpris par la légèreté d’Archlinux Xfce. Mon netbook ne bronche pas. Tout y est fluide et opérationnel, à part peut-être un petit freeze de temps en temps mais bon… c’est vraiment très rare. D’autant plus que je pense avoir identifié le coupable : Midori. À creuser…

La seule ombre au tableau ? La laideur d’Xfce !!! Loin de moi l’envie de troller, mais bon dieu ça pique les yeux. Les icônes sont d’un style suranné. Le thème de base est plus qu’old-school. Bref, j’ai l’impression de me retrouver avec un système du début des années 2000.

La prochaine étape sera donc de rendre tout cela un peu plus eye-candy mais c’est bien dommage que le thème de base soit aussi rebutant. Avec un peu plus de gueule, Xfce serait vraiment « THE lightweight desktop environnement« .

Archlinux Xfce - thème par défaut

3 commentaires

Merci pour les compliments sur le guide. Pour améliorer l’apparence ? Essaye le thème greybird par exemple. Pour les icones ? Le thème d’elementaryOS est sympa, c’est elementary-xfce-icons (sur AUR), sinon si tu aimes les icones faenza, tu as un thème d’icone fourni sur le dépot community : faenza-icon-theme

Et heureux d’avoir pu être utile 😀

Merci pour tes conseils. J’ai commencé à modifier mon thème avec Greybird, elementary-xfce-icons et les Ubuntu-fonts. ^^

Le résultat dans un billet à paraître la semaine prochaine 😉

Merci encore pour ton guide, ô combien pratique.

Pour le guide, au début, c’était un aide-mémoire personnel. Puis j’ai décidé de le partager en le complétant au fur et à mesure des versions. Et pour ne rien spolier, la version qui paraitra début juillet proposera, sauf contretemps : Cinnamon 2.6.x, Mate-Desktop 1.10 et peut-être l’abandon de la section consacré à KDE 4.

Laisser un commentaire