Installer Antergos à côté de Windows 10 (Dual Boot… ou presque)

Le dernier tutoriel vidéo de Grafikart m’a donné envie de tester la distribution Antergos. Cette distribution Linux (GNU/Linux pour les puristes…) est une ArchLinux équipée d’un installateur graphique, Cnchi, ô combien pratique. En plus de Cnchi, Antergos permet de préinstaller directement certains composants logiciels (ex. Firefox, Chromium, LibreOffice, etc.). Pour avoir déjà réalisé des installations d’ArchLinux par le passé, je dois avouer que j’ai été conquis par Cnchi. C’est simple, pratique et efficace. Que demander de plus !

Il s’agit de ma première installation de l’ère post-BIOS d’une distribution. Finalement, cela a été beaucoup moins compliqué que je ne le pensais. Mais je ne peux qu’abonder dans le sens de la plupart des utilisateurs Linux : l’UEFI est vraiment une grosse daube.

Je ne vais pas vous détailler l’installation d’Antergos car finalement, il suffit de suivre Cnchi et le tour est joué. Par contre, installer une distrib à côté de Windows 10 demande quelques petits préparatifs.

 

Antergos logo

 

Lire la suite…

Ma logithèque : les indispensables

Comme énoncé dans un de mes précédents billets, j’ai procédé il y a peu à la réinstallation de Windows sur mon Yoga. Je vous propose aujourd’hui un petit tour d’horizon des logiciels composants ma logithèque de base.

Le premier logiciel que j’installe est bien entendu LE navigateur : Firefox !

Ensuite, je passe à l’installation des divers outils composants mon environnement de développement.

Type Sous Windows Sous GNU/Linux
Environnement de développement
  Serveur local Apache (MySQL Php) WampServer LAMP
  Emulateur de Terminal Cmder Yakuake (si KDE)
  Git MySysGit git
  Git dans explorateur de fichiers TortoiseGit RabbitVCS
  Dépendances PHP composer
  IDE Netbeans
  Outil MySQL MySQL Workbench
  Client FTP Filezilla
  BDD sécurisée de mots de passe Keepass

 

Développer, c’est bien, mais il me faut également divers logiciels nécessaires aux travaux « bureautiques ».

Type Sous Windows Sous GNU/Linux
Bureautique
  Suite bureautique Microsoft Office LibreOffice
  Prise de notes OneNote
  Finances personnelles BankPerfect
  Gestion des archives 7zip
  Captures d’écran GreenShot Shutter
  Traitement d’images Gimp (+ Paint.net sous Windows)
  Lecteur audio (travail en musique ^^) Clementine

 

Tous ces outils me sont indispensables que ce soit d’un point de vue professionnel ou personnel. Bien entendu, il s’agit là d’une base. Ma logithèque s’étoffe ensuite au fur et à mesure de mes besoins mais globalement, ce sont là les logiciels que j’utilise le plus au quotidien.

En vrac : Bépo, Manjaro, Windows 10 et autres

Nouveau challenge : je passe au Bépo

J’ai reçu un magnifique clavier TypeMatrix 2030. Cela m’a réellement motivé à passer au Bépo. Voilà donc une semaine que je m’y suis remis. Très enthousiaste les premiers jours, j’ai tout de même dû me rendre à l’évidence que je ne pourrai pas passer au Bépo du jour au lendemain. Du coup, je m’entraîne entre 30 minutes et 1 heure par jour. Au bout d’une heure, je dois m’arrêter car je n’arrive plus à me concentrer et la frappe devient carrément pénible car mes doigts ont tendance à chercher les lettres selon le mappage Azerty. Bref, la route est encore longue. Je pense que je rédigerai un billet consacré à mon expérience Bépo dans les prochains jours.

Clavier azerty TypeMatrix

 

HomeBank (gestion de budget perso) : pourquoi je le quitte

Cette semaine, j’ai également décidé de changer de logiciel de gestion de budget. Depuis maintenant 5 ans, j’utilisais HomeBank. Malheureusement, depuis la dernière version, il rame atrocement sur mon portable. D’autre part, je trouve qu’il lui manque LA fonctionnalité qui pour moi est devenue indispensable :

BankPerfect : Totaux par catégories

 

Il est impossible d’avoir ce type de vue dans HomeBank (montant totaux mensuels par catégorie). Bref, j’ai décidé de passer à BankPerfect. C’est bête, j’aimais beaucoup HomeBank. J’espère que je ne regretterai pas mon choix dans les prochains temps car j’ai l’impression que le développement de BankPerfect est un peu à l’arrêt. Mais bon, je prends le risque.

 

Et si je tentais l’aventure Manjaro, la distrib qui monte

Décidément, mon retour de congés s’est accompagné de beaucoup de changements. Depuis quelques jours, je tente une migration de Windows 7 à Manjaro KDE avec Plasma 5. Y a pas à dire, c’est beau, c’est léché et c’est fluide. J’avoue que j’en suis fortement séduit. Par contre, c’est assez plantogène. Du coup, je passe mon temps à switcher de Manjaro à Windows 7. J’espère qu’à terme je parviendrai à être aussi productif sous Manjaro que sous Windows 7.

 

Windows 10 et confidentialité

Toujours sous Windows 10 sur mon ordi portable (Lenovo Yoga 13), j’avoue que j’en suis presque totalement satisfait. Bien entendu, j’ai désactivé tous les mouchards de Microsoft et je vous invite à faire de même si vous avez fait le grand saut. Pour ce faire, c’est très simple. Dans le menu démarrer (et oui, il est de retour), cliquez sur « Paramètres ». Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez ensuite « Confidentialité ». Il ne vous reste plus qu’à lire les différents rubriques et à affiner vos paramètres selon vos besoins. Perso, j’ai tout désactivé. Même Cortana.

Windows 10 : paramètres de confidentialité

 

Ce n’est qu’un au revoir : Windows Mobile 10

Pendant mes congés, j’avais migré mon smartphone (Nokia Lumia 925) sous Windows Mobile 10. Malheureusement, ce dernier est aujourd’hui encore trop instable. J’ai donc fait machine arrière cette semaine et suis repassé à Windows Phone 8.1. Dommage, je le trouvais vraiment mieux foutu aussi bien d’un point de vue esthétique que d’un point de vue ergonomique.

 

Matos : Lenovo Miix 3 – mon avis suite à un (très court) premier contact

Mon beau-frère s’est offert une magnifique tablette 10 pouces Lenovo Miix 3 (avec un dock clavier). Esthétiquement, elle est vraiment magnifique. L’écran est de très bonne facture et la finition est vraiment correct vu le prix de la machine. De ce que j’ai pu voir, je ne lui trouve que deux défauts loin d’être rédibitoires :

  • la petitesse du disque SSD : 32 Go de base c’est peu. Il faut presque obligatoirement investir dans un SSD secondaire (Micro-SD me semble-t-il)
  • l’inclinaison de l’écran non positionnable : l’écran est posé sur le dock/clavier. Il est donc impossible de jouer sur l’inclinaison pour optimiser l’angle de vue suivant sa position ou la luminosité de la pièce. Cela dit, l’écran est si performant que ce n’est pas gênant outre mesure.

Bref, une machine que je trouve vraiment pratique, esthétique et fluide. A voir si cela dure dans le temps.

Archlinux Xfce : un coup de pinceau salutaire

Comme je le disais dans mon billet relatif à l’installation d’Archlinux sur mon netbook, j’ai décidé de mettre un petit coup de pinceau à mon Xfce pour le rendre un peu plus « eye candy ».

Car Xfce, c’est léger, c’est fluide… bref, ça donne une deuxième vie à mon Netbook, mais en contrepartie Xfce c’est surtout relativement laid.

Donc, pour rendre mon environnement de bureau un peu plus supportable, je me suis appuyé sur des valeurs sûres :

 

Lire la suite…

Bye bye SolydX. Bonjour Archlinux.

Jusqu’à présent, mon netbook (Acer Aspire One) tournait sous SolydX. Un peu lassé de cette distribution, j’ai eu envie de changer d’air.

On choisit une distribution avant tout selon ses besoins, et les miens sont très simples, pour ne pas dire basiques. Il me faut :

  • un navigateur Web
  • un client mail
  • Git
  • un éditeur de texte
  • une suite bureautique
  • un terminal

Bien entendu, comme la distribution est destinée à mon netbook vieillissant, il faut qu’elle soit la plus légère possible. Exit donc les environnements de bureau lourds tels que Gnome, Kde, Unity, Pantheon, etc. Dernier paramètre important, j’ai envie d’une distribution ludique : je veux apprendre en « m’amusant ». Le choix d’Archlinux + Xfce s’est donc assez vite imposé de lui-même.

 

Lire la suite…

Lancer un script PHP en ligne de commande sous Windows

Comme je le disais dans mes deux derniers billets, je travaille actuellement sur des scripts de migration de données. Le problème avec ce genre de scripts qui traitent plusieurs milliers de lignes, c’est que vous êtes vite bloqué par les délais d’exécution lorsque vous les lancez via un navigateur Web.

Vous avez alors deux possibilités :

  • Fractionner le traitement des données en fixant des plages de traitement (traitement par lots)
  • Lancer votre script directement sur le serveur en ligne de commande

Fractionner le traitement est souvent fastidieux, surtout lorsqu’on doit traiter plus de 80 000 lignes.

La solution la plus simple est donc de lancer votre script directement dans une console (Invite de commandes). Pour ce faire, ouvrez une console et rendez vous dans le répertoire contenant le fichier php.exe. Si vous utilisez WampServer, le chemin par défaut est :

C:\wamp\bin\php\php5.5.12>

 

N.B. : la version de PHP varie selon votre version de wamp

Pour lancer votre script, il vous suffit d’exécuter la commande suivante :

C:\wamp\bin\php\php5.5.12>php.exe -f c:\chemin\vers\votre\script.php

 

Et le tour est joué ! ^^

Si vous exécutez souvent des commandes PHP en ligne de commandes, vous pouvez également déclarer le chemin de votre php.exe dans vos variables d’environnement du système. Cela vous évitera de devoir vous positionner dans le répertoire de php avant de lancer vos scripts. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la documentation PHP sur php.net : Ligne de commande PHP sous Microsoft Windows

Mémo : FixBoot – FixMbr : Réparer le boot de Windows Vista et 7

Lors de l’installation d’une distribution GNU/Linux en dual-boot avec Windows Vista ou Windows 7, un système d’amorçage tel que Grub ou Lilo est également installé. Mais voilà, après avoir supprimé votre distribution, le système d’amorçage de Windows est cassé. Il vous faut donc réparer ce dernier afin de pouvoir booter à nouveau directement sur le système d’exploitation.

Le plus simple, dans ce cas-là, est d’insérer votre disque Windows Vista ou 7 (à noter que vous pouvez réparer le boot d’un Windows 7 avec un CD de Windows Vista et réciproquement). Une fois que vous avez booté dessus, cliquez sur « Réparer ». Une fois votre système détecté, cliquez sur le bouton « Suivant ». La liste des options de récupérations du système s’affiche alors. Cliquez sur « Invite de commandes ».

Une fois la console ouverte, il vous suffit de taper :

Bootrec.exe/FixMbr

 

et/ou :

Bootrec.exe/FixBoot

 

Redémarrez et le tour est joué !