Dégooglisation : oui, mais en douceur !

Comme beaucoup, mon moteur de recherche préféré est Google. Comme beaucoup, je suis de plus en plus inquiet de la stratégie de la multinationale du même nom qui trace mes faits et gestes sur la toile. Bien entendu, je n’ai rien à cacher. Cela dit, ce n’est pas parce que je n’ai rien à cacher que je souhaite qu’une entité, quelle qu’elle soit, se prenne le droit de collecter mes données personnelles et d’en faire commerce. Voir pire.

 

Illustration confidentialité

 

Comme beaucoup, j’ai envie de reprendre le contrôle de mes données. Une fois cela dit, il faut tout de même se rendre à l’évidence : les produits Google sont tout de même fichtrement bien foutus. Ils sont simples d’accès, puissants et gratuits… même si c’est nous le produit. Mon but n’est pas de me dégoogliser d’un coup, mais de tout doucement migrer mes outils actuels vers des solutions plus saines. J’attaque donc une migration en douceur. Je commence avec les emails et mon moteur de recherche par défaut. Pour le blog, vous savez déjà ce qu’il en est.

 

Email

Depuis un peu plus de deux mois, j’ai acheté un nom de domaine pour ce blog. D’abord auto-hébergé, j’ai ensuite migré vers une solution gérée par un tiers. J’en ai profité pour me créer une adresse email hébergée elle aussi sur leurs serveurs. Petit à petit, je migre mes correspondances vers cette nouvelle boite. Il me faudra un peu de temps car ça fait tout de même plus de dix ans que j’utilise mon adresse Gmail.

 

Moteur de recherche

Pour le moteur de recherche, c’est un peu plus compliqué. J’ai bien tenté de passer à DuckDuckGo mais je n’accroche vraiment pas. Je ne suis pas satisfait par les résultats renvoyés. Trop habitué à la pertinence des résultats de Google dirons-nous. Du coup, je suis passé à StartPage.com (Ixquick pour les intimes). L’avantage de cette solution réside dans la confidentialité des recherches, tout en bénéficiant des résultats du Géant. J’ai bien conscience que je m’appuie toujours sur les services que je tente de fuir mais je reste pragmatique. De mon point de vue, Google est le meilleur moteur de recherche. Ou autrement dit, la pertinence des résultats répond à mes attentes.

 

J’espère retrouver un peu de confidentialité en utilisant des outils moins intrusifs. Je confie toujours mes données à un tiers mais au moins, il s’agit d’un tiers français, avec des serveurs sur le territoire français. Ce n’est pas la panacée et comme tout Etat, la France dispose également d’une French-NSA mais je considère que c’est tout de même un moindre mal (à tort ?). M’est d’avis que de deux maux, il faut choisir le moindre. J’ai par ailleurs une certaine confiance en Gandi. Ils ont eux-mêmes une forte tendance à la confidentialité. Le seul reproche que je pourrais leur faire à l’heure actuelle, est de ne pas proposer la compatibilité SSL dès le pack S. Ce dernier me convient largement pour l’hébergement de mon petit blog mais l’absence de SSL me gêne un peu. Je pourrai migrer sur le pack M (qui coûte tout de même le double que le S) et je vais sûrement finir par le faire, mais je dois également composer avec une réalité économique. Car oui, se passer d’outils gratuits à un coût, mais j’en reparlerai bientôt dans un billet à venir.

Laisser un commentaire