Moteur de blog : PluXml ou Blogotext ?

Note du 16/07/2018 : comme vous pouvez le constater, aujourd’hui le blog est propulsé par WordPress. 🙂

Lorsqu’on souhaite se lancer dans l’aventure d’un blog, une des questions existentielles qui vient à se poser est le choix du CMS. Pour ma part, je ne souhaitais plus me lancer avec un CMS lourd du type WordPress ou Dotclear. Non, j’avais envie de me lancer avec un outil simple et léger.

 

PluXml Logo

 

Après quelques recherches sur Internet, 2 CMS semblaient sortir du lot… ou en tout cas, étaient bien relayés sur la toile francophone : PluXml et Blogotext. Pour me faire une idée de leurs possibilités, je les ai essayé tous les deux.

J’ai testé ces deux CMS début octobre 2014. PluXml était alors en v 5.3.1 et Blogotext en v2.1.0.0.

PluXml et Blogotext sont tous deux développés en PHP. PluXml stocke les articles, pages et commentaires dans des fichiers XML. Blogotext s’appuie sur une base de données SQLite ou MySQL (ou encore MariaDB).

Ces deux outils s’installent très facilement. En quelques clics (un seul pour PluXml), vous pouvez commencer à bloguer. C’est simple et efficace. Bref, exactement ce que je cherchais.

L’interface d’admin de PluXml est beaucoup plus fournit que celle de Blogotext. Il y a beaucoup d’options disponibles mais l’interface est efficace, on trouve ses marques assez rapidement. J’ai pu voir qu’il est même possible d’y ajouter des plugins ce qui est aussi un excellent point.
L’interface d’admin de Blogotext est moins austère. De plus, Blogotext propose une vue graphique du nombre d’articles/commentaires/liens du blog. Je trouve que le visuel est très réussi. D’un point de vue simplicité, je trouve que l’interface de Blogotext, bien que moins fourni, est plus claire.

Au quotidien, les deux outils sont très agréables à utiliser de par leur simplicité. J’ai tout de même un préférence pour PluXml pour plusieurs raisons :

  • Le thème par défaut de PluXml est soignée. « Out of box », PluXml paraît plus « pro » que Blogotext (argument totalement subjectif).
  • La possibilité de créer des pages statiques depuis l’interface d’admin.
  • La possibilité d’ajouter des plugins.
  • Pas de base de données
  • La communauté derrière PluXml semble plus importante.

 

Vous l’aurez compris (et vu en arrivant sur ce blog), j’ai finalement opté pour PluXml. Blogotext est un excellent outil. Simple et épuré, il fait le job : générer un blog. Cependant, je trouve qu’il manque encore de fonctionnalités. L’argument qui a été décisif dans mon choix de PluXml est le stockage des articles dans des fichiers XML. Les sauvegardes du blog sont un jeu d’enfant : un « copier-coller » et le tour est joué !

5 commentaires

Bonjour,
Tu parles de sauvegarde. Pour blogotext, c’est aussi très simple à sauvegarder si on utilise une base sqlite, car c’est en fait 1 seul fichier.
A vrai dire, la base sqlite le rend d’autant plus rapide que le stockage en xml choisi par pluxml.

Bonjour,

Arf… J’avoue que je ne connais pas bien sqlite… ça m’apprendra à parler sans « creuser ». ^^

Cependant, ce que j’apprécie particulièrement avec les fichiers XML, c’est que je peux écrire mes billets sur un PluXml en local lorsque je suis offline. Il me suffit ensuite d’uploader le ou les fichiers XML générés (et les images rattachées si besoin) et le tour est joué. Mais sûrement est-ce également possible avec sqlite ?!

@Julien :

Suite à la mise en place de Git sur mon serveur, votre commentaire est malheureusement passé à la trappe. Je me permet donc de le ré-afficher ci-dessous. Quoiqu’il en soit, je suis ravi que ce billet ait pu vous être utile. ^^

Julien, le 03/06/2015 à 11h46 :

Bonjour,

Merci pour cet info. C’est exactement ce que je cherchais 😉

Laisser un commentaire