Les réseaux sociaux… et moi

Les réseaux sociaux sont de superbes outils de réseautage et de partage. Malheureusement, j’ai toujours peiné à les utiliser correctement. La masse d’information y est telle que je ne parviens pas à suivre. Du coup, mon utilisation se limite à la lecture de leurs flux respectifs depuis mon Smartphone.

 

Illustration réseaux sociaux

 

Ce qui me gêne le plus avec ces réseaux dits sociaux, c’est la non maîtrise des informations que j’y publie. En effet, sur ce blog, je maîtrise non seulement le contenu, le contenant mais aussi le conteneur ou respectivement mes billets, mon CMS PluXml et mon instance Gandi Simple Hosting. Si un jour je veux faire disparaître mes écrits, je dézingue le tout et le tour est joué. Enfin presque… je serai toujours répertorié sur la Wayback Machine d’Internet Archive et/ou autres aspirateurs de sites. Sur les réseaux sociaux, je n’ai aucun contrôle. Du coup, je réfléchis à 10 fois (voire 100) avant d’y publier. De cause à effet, je n’y publie donc pratiquement pas. Principe de précaution dirais-je ! Mais j’avoue qu’il y a aussi une certaine forme de pudeur.

Pourtant, j’aimerais arriver à les utiliser efficacement. D’une part, parce que je suis persuadé des vertus du partage, d’autre part car le réseautage est devenu, à mon sens, indispensable aujourd’hui aussi bien d’un point de vue pro que perso.

L’autre problème majeur des réseaux sociaux est incontestablement la multiplication des plateformes. Rien qu’aujourd’hui, je suis inscrit sur 5 réseaux. C’est beaucoup… non, que dis-je, c’est trop. Une consultation quotidienne me demande un temps considérable.

Malheureusement, chacun de ces 5 réseaux m’est utile, que ce soit d’un point de vue veille pro/perso ou d’un point de vue réseautage.

 

Diaspora*

C’est le réseau que je suis en priorité. L’information y est pertinente et toujours intéressante. La version mobile est si bien faite qu’un client externe sur Smartphone est totalement inutile. Diaspora* est pour moi l’outil le plus abouti, le plus eye-candy (et vous savez que c’est un paramètre très important pour moi) et le plus ergonomique.

 

Facebook

Pour la famille et les amis IRL, je ne l’utilise que dans un cadre strictement privé. Je n’y publie que très peu car je sais l’appétit de cet ogre pour mes données personnelles. Mais bon, pour rester en contact avec les gens IRL, malheureusement, on ne peut passer à côté. Je constate tout de même, depuis environ 1 an, un net essoufflement du flux. J’ai l’impression que la phase « Je raconte ma vie sur Facebook » est derrière nous. La plupart de mes contacts n’y postent plus que très peu.

 

Google+

Si j’y étais assez présent à ses débuts, je n’y vais plus que très rarement. L’accessibilité depuis mon Lumia est déplorable. Les posts sont triés de façon totalement aléatoire. Deplus, je trouve que l’interface manque cruellement de cohérence. Que ce soit pour la version web mobile ou bureau. Le client Android, par contre, était assez bien foutu (de mémoire). Bref, je n’y vais vraiment que quand j’ai épuisé mes flux RSS et mes autres réseaux.

 

LinkedIn

Plateforme de réseautage pro par excellence, je ne parviens pas vraiment à l’utiliser à bon escient. Je n’ai pas l’impression d’avoir du contenu pertinent à y partager donc du coup, je m’abstiens. Cependant, j’y reste inscrit car comme on dit : On ne sait jamais…

 

Twitter

Il y a quelques années, j’y avais ouvert un compte. Très vite, je l’avais clôturé car je ne l’utilisais pas. J’avoue que j’ai vraiment du mal avec Twitter car on est vite noyé dans un flot d’information non maîtrisable et à l’intérêt plus que discutable. Depuis quelques jours, j’ai rouvert un compte pour tenter à nouveau l’expérience. A part quelques retweets, je n’ai pas encore réussi à m’y mettre sérieusement. Du fait que très peu de personnes de mon entourage l’utilisent, je n’ai pas vraiment le réflexe de tweeter.

 

J’avoue qu’un des grands problèmes des réseaux sociaux est, à mes yeux, leur « chronophagie ». Suivre les différents flux est un exercice usant. Si bien qu’une fois mes flux lus, je n’ai plus envie de publier… ça me fatigue littéralement. Cependant, quand je vois certains internautes et/ou blogueur parvenir à maîtriser leur communication sur ces réseaux, en y publiant régulièrement et judicieusement, je me dis que je dois vraiment mal m’y prendre. Bref, c’est loin d’être gagné !

Si vous avez des conseils pour mieux prendre en main les réseaux sociaux, n’hésitez pas, je suis tout ouïe ! ^^

Laisser un commentaire